Mon Tro Breizh®

Depuis 2 000 ans les Bretons ont le tournis, ils font le tour de la Bretagne à pied, c’est le « Tro Breizh », littéralement le Tour de la Bretagne. Mon Tro Breizh est aujourd'hui un sentier de grande itinérance pédestre permettant de faire le tour de la Bretagne sur 2 000 km.
Le projet a été initié en 2018 par l’association Mon Tro Breizh®. Il a pour objectif de faire revivre ce chemin historique, avec le soutien des Départements bretons, de la Région, des collectivités locales et des acteurs du tourisme. En 2024, les Côtes d’Armor sont le 1er des 4 départements bretons à ouvrir à la pratique l’ensemble de ses 421 km de sentiers Mon Tro Breizh.
Alternative au Sentier des Douaniers (GR34®), Mon Tro Breizh offre aux marcheurs une Bretagne historique, verte, pleine de mystères et de chemins creux… 

La Foire aux Questions, ci-dessous, s’adresse aux acteurs du tourisme. Elle vous permettra d’en savoir plus sur ce nouvel itinéraire et répondre aux questions des randonneurs souhaitant se lancer dans l’aventure de ce tour de Bretagne à pied. 

FAQ Mon Tro Breizh, un sentier de grande itinérance pédestre en Côtes d’Armor et en Bretagne

Aux temps des Celtes, 7 collines sacrées encerclaient l’Armorique qui allait devenir quelques siècles plus tard la Bretagne. Les druides y allumaient des feux. 

Entre le 5ème et le 7ème siècle de notre ère, des milliers de Bretons ont fui l’actuelle Grande-Bretagne face à l’invasion des Anglo-Saxons et ont traversé la Manche pour s’installer en Armorique.

Parmi eux, se trouvaient des moines. Aujourd’hui pratiquement toutes les communes bretonnes portent leur nom. L’Histoire a retenu plus particulièrement 7 d’entre eux. Après leur mort, des cathédrales bretonnes ont été construites sur leur tombeau : il s’agissait de Tugdual  à Tréguier, de Brieuc à Saint-Brieuc ou encore Malo à Saint-Malo… 

Au 10ème siècle, le Roi Nominoë avait besoin de délimiter les frontières de son royaume et de sentinelles. Il a alors incité les Bretons à faire le tour des cathédrales : le Tro Breizh est ainsi né… 

Au Moyen-Age, le Tro Breizh est devenu un grand pèlerinage, même Anne de Bretagne le réalisa en 1 505.

Les Bretons, qu’ils soient pèlerins, marchands ou soldats, ont toujours fait le Tro Breizh en circulant sur les voies romaines, et ce, dans un seul sens, en direction du soleil qui se lève. En résumé, le Tro Breizh, ça n’a pas été qu’un pèlerinage pour les Bretons, c’est aussi un chemin qui a construit l’identité bretonne.

Aujourd’hui, les routes départementales et nationales ont remplacé les voies romaines. L’Association Mon Tro Breizh®, créée en 2018, s’est fixée pour mission de retrouver un itinéraire pérenne permettant de faire le Tro Breizh toute l’année

Historiquement, le Tro Breizh permettait de relier les 7 cathédrales de Bretagne : Quimper, Saint-Pol-de-Léon, Tréguier, Saint-Brieuc, Saint-Malo, Dol-de-Bretagne et Vannes.

A ce jour, en partenariat avec les collectivités locales, ce sont 1 200 km d’itinéraire entre Quimper et Dol-de-Bretagne qui sont ouverts à la pratique de la randonnée pédestre.
Carte itinéraire Mon Tro Breizh en Bretagne
D’ici à 2026, après l’ouverture des itinéraires entre Dol de Bretagne et Vannes, puis entre Vannes et Quimper, Mon Tro Breizh devrait représenter près de 2 000 km d’itinéraires pour faire le Tour de la Bretagne. Le projet, dans un second temps, est d’y ajouter une liaison via Rennes et Nantes.

Véritable alternative au GR34, Mon Tro Breizh emprunte environ 1/3 d’itinéraires en bord de mer pour 2/3 de chemins ruraux au cœur de la Bretagne.

Sur Mon Tro Breizh, on ne parle pas de pèlerins ou de pèlerinage. On laisse à chacun le soin de dire pourquoi il fait le chemin et de se définir. Mon Tro Breizh c’est une grande itinérance pédestre historique, culturelle et patrimoniale. A nous la marche, à chacun sa démarche !

En Côtes d’Armor, 1er département breton à ouvrir tout son itinéraire à la pratique en 2024, Mon Tro Breizh c’est 421 km d’itinéraires balisé d’Ouest en Est, de Plestin-les-Grèves à Plouër-sur-Rance. Le parcours est réparti en 350 km d’itinéraire principal, nommé le « Hent » et 71 km de variantes appelées les « Ribin ».

A raison de 20 km par jour, il faut 18 jours pour traverser le département, par l’itinéraire principal.

Mais Mon Tro Breizh ce n’est pas une course de vitesse, chacun le fait à son rythme, en déterminant lui-même les étapes qu’il souhaite faire.

En Côtes d’Armor l’itinéraire Mon Tro Breizh dessert de nombreux points d’intérêts touristiques comme la vallée du Léguer, Tréguier, Paimpol, Saint-Brieuc, Lamballe-Armor, Dinan et la Vallée de la Rance

Carte du Tro Breizh en Côtes d'Armor

Chacune des 7 grandes étapes de Mon Tro Breizh est détaillée dans un topo-guide dédié, le « Breizh Ma Bro ».

3 Breizh Ma Bro existent pour les Côtes d’Armor :

  • Les chemins du Tro Breizh de Saint-Pol-de-Léon à Tréguier
  • Les chemins du Tro Breizh de Tréguier à Saint-Brieuc
  • Les chemins du Tro Breizh de Saint-Brieuc à Saint-Malo

Ces topo-guides contiennent des cartes de l’itinéraire au 1/25ème, des détails historiques et des anecdotes sur le patrimoine rencontré tout au long de l’itinéraire.

Les topo-guides Breizh Ma Bro sont en vente sur le site Internet de l’association Mon Tro Breizh ou dans les Offices de Tourisme situés le long du parcours.

Breizh Ma Bro de Tréguier à Saint-Brieuc

Les marcheurs peuvent circuler en suivant plusieurs types de balisage :

Le balisage de la Fédération Française de Randonnée Pédestre sur les GR et GRP (balisage blanc et rouge)
Le balisage Mon Tro Breizh sur les chemins hors GR et GRP (balisage jaune et rouge).

Balisage de Mon Tro Breizh

Le balisage Mon Tro Breizh est noir et blanc (couleur du Gwen ha Du, le drapeau breton) sur fond gris. L’hermine, emblème de la Bretagne, y est représentée.

Juin 2024 : sur l’étape Saint-Brieuc -Saint-Malo, le balisage est en cours de pose par les collectivités (EPCI). Pour se repérer, il est conseillé de se munir du topo-guide Breizh Ma Bro qui contient des cartes au 1/25 000ème ou de télécharger la trace GPX de l’étape depuis le site de Mon Tro Breizh.

La pose du balisage ainsi que l’entretien des chemins sont assurés par les Communautés de Communes et d’Agglomération traversé par l’itinéraire.  

En cas de balisages manquants, d’arbres tombés, ils peuvent être signalés sur  Suricate, l’outil de signalement des sports de nature

.

En partenariat avec les Offices de Tourisme, l’association Mon Tro Breizh a référencé des centaines d’hébergements accueillant les randonneurs à la nuitée et des lieux de restauration situés à moins de 2 km de l’itinéraire.

Quand les marcheurs achètent un topo-guide officiel Breizh ma Bro, ils y découvrent un mot de passe en pages intérieures. Il se rendent alors sur le site Internet www.montrobreizh.bzh dans la rubrique « Je m’arrête en chemins ». Ils choisissent l’itinéraire qui correspond à leur Breizh ma Bro, ils saisissent le mot de passe et accèdent au Bara Bed correspondant. 

Les Bara Bed, ce sont des annuaires d’hébergements, de lieux de restauration, de commerces, d’artisans, de producteurs…

Tous les professionnels y sont classés par commune et dans l’ordre de la marche (toujours de l’Ouest vers l’Est). 

Pourquoi Bara Bed ? Bara Bed = BB… Bara (le pain en breton) et Bed (le dodo en anglais).

Comme toute grande itinérance, Mon Tro Breizh c’est aussi une aventure… On trouve de l’eau partout, il suffit de frapper à une porte pour remplir sa gourde. Pour les repas, il faut profiter du passage dans les villes et les villages pour faire ses courses. L’itinéraire étant essentiellement rural, il n’y a pas d’épiceries, de boulangeries ou de superettes partout. Il faut donc ANTICIPER (au moins pour le repas du midi).

Vous êtes situé à moins de 2 km à pied de l’itinéraire et vous souhaitez être référencé par l’association Mon Tro Breizh, contactez votre Office de Tourisme.

Toutes les villes-cathédrales, points de départs des étapes sont desservies par des gares ou des moyens de transports en commun.  

En Côtes d’Armor plusieurs gares jalonnent l’itinéraire :  

  • Gares TGV à Plouaret-Trégor, Saint-Brieuc et Lamballe-Armor
  • Gares TER à Pontrieux, Paimpol et Dinan 

Vous pouvez conseiller aux marcheurs d’utiliser l’application BreizhGo qui leur permet de se rendre d’un point à un autre en Bretagne facilement grâce aux transports en commun pour un tarif unique de 2,50 €. 

D’autres adresses utiles :  

.

La Malle Postale est partenaire de l’itinéraire. Le service est payant. Certains hébergeurs peuvent également assurer ce service. Il ne faut pas hésiter pas à en faire la demande lors des réservations..

Des tour-opérateurs comme Chamina Voyages ou Via Compostela commercialisent des séjours clés en mains sur l’itinéraire.

Le site cotesdarmor.com propose des exemples concrets de séjours de plusieurs jours le long de l’itinéraire de Mon Tro Breizh en Côtes d’Armor.

Voir les itinéraires

Mon Tro Breizh, ça se prépare ! Déjà physiquement, on ne part pas comme cela pour plusieurs jours de randonnée à pied, sans un entraînement minimum.

Et puis Mon Tro Breizh, se découpe en étapes comme on veut. Avant de partir, il est préférable de chercher ses hébergements et de les réserver en avance.

Mon Tro Breizh passe par des lieux très touristiques mais également dans des endroits reculés et isolés. Cela demande un minimum d’organisation.

Pour chaque étape de Mon Tro Breizh, les marcheurs peuvent se procurer auprès de l’Association Mon Tro Breizh les Tremen-Hent (littéralement en breton « passer le chemin » = passeport). C’est un petit accordéon de carton que les marcheurs font tamponner tout au long du chemin pour en garder la trace.  On fait tamponner son Tremen-Hent quand on fait une belle rencontre : au café, chez un hébergeur, dans un site de visite…  

Le Tremen-Hent ne donne droit à aucune réduction dans les commerces ou chez les hébergeurs…

  • Tro Breizh = Tour de Bretagne
  • Breizh Ma Bro = Topo-guide Mon Tro Breizh
  • Bara Bed = Du pain et un lit, l’annuaire des hébergements et restaurants
  • Hent = Le chemin, l’itinéraire principal
  • Ribin = Les détours, les variantes de l’itinéraire
  • Tremen-Hent = « Passer le chemin », désigne le passeport de l’itinéraire

Information Filière randonnée