logo marque bretagne

Inauguration de la Vélomaritime EV4

< Toutes les actualités

Hugo et Sarah d’En Route Creative Nomad, Ambassadeurs de La Vélomaritime témoignent de leur parcours en Côtes d’Armor

jeudi 27 mai 2021
Hugo et Sarah d’En Route Creative Nomad, Ambassadeurs de La Vélomaritime en Côtes d’Armor

Pour valoriser La Vélomaritime, l’EV4 qui relie désormais en continu Roscoff à Dunkerque, le comité d'itinéraire qui rassemble les collectivités partenaires, a souhaité marquer de manière originale cet évènement.

Il a lancé un appel à projets en décembre 2020 afin de recruter des ambassadeurs qui inaugurent l'itinéraire au printemps 2021.

Leur mission : parcourir l'itinéraire en éclaireur en 2021 autour d'un projet inspirant et partager leur expérience largement. Les candidats devaient proposer un projet en lien avec les 3 piliers de La Vélomaritime : l'univers marin, le développement durable et l'identité locale.

5 projets retenus sur 300 candidatures reçues

Hugo et Sarah d’En Route Creative Nomad font partie des 5 projets retenus dans le cadre de cet Appel à Projets qui a rencontré un véritable succès avec plus de 300 candidatures reçues.

 

2 mois d'itinérance le long des 1 500 km de La Vélomaritime

Le 15 mai dernier, Ils se sont lancés pour une itinérance d’environ 2 mois à vélo le long des 1 500 km de La Vélomaritime, de Roscoff à Bray-Dunes (Nord). Hugo et Sarah ont fondé En Route Creative Nomad, studio de création de contenus marketing et vidéos, itinérant à vélo. Ils combinent ainsi explorations à vélo avec leurs créations, à la recherche de nouvelles histoires à partager, de belles rencontres et de collaborations.

De passage en Côtes d’Armor, ils témoignent de leurs premières sensations sur l’itinéraire et répondent à nos questions :

1/ Qu’est-ce qui a motivé votre candidature pour devenir Ambassadeurs de La Vélomaritime ?

Après la publication de l’Appel à Projets de La Vélomaritime sur les réseaux sociaux, nous avons effectué des recherches sur l’itinéraire et avons rapidement identifié que nous partagions un certain nombre de valeurs communes : le développement durable, les déplacements doux et la valorisation de l’identité locale. Ce sont ces valeurs partagées qui sont à l’origine de notre projet : donner la parole à des artisans, entreprises, lieux touristiques, associations, rencontrés le long de l'itinéraire.

En Côtes d’Armor, nous avons ainsi rencontré l’entreprise mytilicole Batard-Denoual à Saint-Cast Le Guildo.

En Route Creative Nomad l’entreprise mytilicole Batard-Denoual à St Cast Le Guildo

2/ Vous venez de parcourir l’ensemble des 260 km de parcours de La Vélomaritime en Côtes d’Armor, de Plestin-les-Grèves à Pleslin-Trigavou, qu'est-ce qui vous a le plus marqué sur cette portion de l’itinéraire ?

Nous avons tout particulièrement apprécié la Côte des Falaises et les beaux points de vue sur la Baie de Saint-Brieuc depuis l’itinéraire.

Nous avons également été sous le charme des nombreux petits villages traversés qui permettent de croiser des locaux, ou d’autres itinérants à vélo ou à pied et de faire ainsi de nombreuses rencontres.

En Route Creative Nomad Falaises de Plouha

3/ Avez-vous facilement trouvé des solutions pour vous héberger ?

Oui sans difficulté, nous voyageons bien chargés avec notre tente et notre petite cuisine. Nous logeons en camping exclusivement et nous n’avons eu aucune difficulté à trouver de nombreux campings le long de l’itinéraire où un bon accueil nous a été réservé. Nous avons particulièrement apprécié les campings labellisés Accueil Vélo qui, pour beaucoup, proposent un forfait pour les itinérants, en prenant en compte nos besoins, différents de ceux qui voyagent en voiture ou en camping-car.

4/ Qu’avez-vous pensé de l’itinéraire en lui-même : son aménagement, la signalétique ?

La diversité et la qualité de l’itinéraire sont très appréciable : on passe par des routes peu fréquentées, des petits chemins de campagne ou en forêt, des petits villages…

La signalétique est bien présente et l’on ne peut pas se perdre. On peut signaler quelques montées un peu raides, par endroits. C’est un itinéraire assez sportif, à pratiquer avec un minimum d’entraînement et pourquoi pas à vélo électrique.

5/Quels conseils donneriez-vous à des personnes qui souhaiteraient se lancer en itinérance à vélo le long de La Vélomaritime ?

Evitez de trop vous charger avec la cuisine… Vous trouverez de nombreux hébergements Accueil Vélo tout au long de l’itinéraire et notamment des campings proposant des hébergements d’accueil à la nuitée pour éviter d’avoir à déplier la tente.

Pensez à vous entraîner un peu avant de vous lancer dans une longue itinérance à vélo.

Ne vous lancez pas de trop gros défis : des étapes de 20 km par jour plutôt que 60 km pour se lancer et prendre le temps de découvrir, alternez journées vélos et journées de pause pour la pratique d’autres activités, la découverte…

Suivre les Ambassadeurs de la Vélomaritime

Pour en savoir plus sur En Route Creative Nomad