Accueil du site Armorstat
Armorstat / Atlas / Démographie - actifs occupés

  Viadeo Partager

Actifs occupés en Côtes d'Armor
Dernière mise en ligne : Décembre 2016

Evolution des actifs occupés entre 1968 et 2013

En 2013, les Côtes d’Armor comptaient
229 119 actifs ayant un emploi soit, comme à l'échelle régionale, 89% de la population active totale (France métropolitaine : 87%).

Cet effectif est en baisse depuis 2008
(-265, -0,1%) alors qu’il progresse dans les autres départements bretons (Bretagne :
+1,3%, France métropolitaine : +0,8%).

Le nombre total d'actifs de 15 ans ou plus a par contre progressé (+2,5%), moins vite cependant que la population totale de cette tranche d'âge en Côtes d'Armor (+2,6%) ou que le total des actifs en Bretagne.

Le taux d'activité costarmoricain (52,5%) a en conséquence légèrement diminué, l'écart tendant à se creuser avec le taux régional (55,6%) et national (57,4%).

Source : Insee RP 1968-2013

Sur la période 1968-2013, si la progression du nombre d’actifs occupés a été sensible en Côtes d’Armor (+13%), elle est cependant restée très en deçà de celle observée en Bretagne (+32%) et en France métropolitaine (+31%). Au final, le département ne représente que 8% des gains d’actifs employés en Bretagne sur cette période.

Evolution des actifs occupés au lieu de résidence entre 2008 et 2013

A l’image de la population, l’évolution des actifs ayant un emploi depuis 2008 met également en évidence un contraste important entre les portions ouest et est des Côtes d'Armor. La moitié ouest, et en particulier le quart sud-ouest du département, ainsi que des territoires littoraux et rétro-littoraux sont particulièrement touchés par des pertes significatives d’actifs ayant un emploi.

L'évolution 2008-2013 des actifs occupés

La baisse (-6 580 actifs au total répartis dans 144 des 356 communes costarmoricaines) affecte également le cœur des agglomérations. Les cinq villes de Saint-Brieuc, Paimpol, Loudéac, Guingamp et Lannion (14% des actifs occupés) représentent une perte cululée de 2 700 actifs soit 41% des pertes totales du département.

Les communes périphériques de ces villes ainsi que les territoires desservis par les grandes infrastructures routières bénéficient à l'inverse des gains d’actifs les plus importants.

Visualisez la carte des actifs occupés au lieu de résidence en 2013 (pointer la souris sur la carte ci-contre).

Les actifs occupés ou actifs ayant un emploi sont comptés à leur lieu de résidence.

Actifs de 15 ans ou plus ou population active totale de 15 ans ou plus : Population active ayant un emploi + chômeurs.

Taux d’activité : Personnes économiquement actives (actifs occupés et chômeurs) en pourcentage de la population du même groupe d'âge ou nombre d'actifs de 15 ans ou plus rapporté à la population totale de 15 ans ou plus. Il permet de mesurer la part des individus qui travaillent ou non en lien avec le marché du travail.

Taux d’emploi : Actifs ayant un emploi de 15 ans ou plus rapporté à la population totale de 15 ans ou plus ou rapport entre la population occupée et la population économiquement active (qui est en condition de faire partie du marché du travail). Il reflète la capacité d'une économie à utiliser ses ressources en main-d’œuvre.

Le taux d'emploi en Côtes d'Armor

Le taux d'emploi traduit l’aptitude d’une économie à utiliser les ressources de main-d'oeuvre dont elle dispose.. Selon la Datar, « l’élévation du taux d’emploi, toutes choses égales par ailleurs, accroît la production de richesse par habitant et favorise l’inclusion sociale des populations. Il est soumis aux fluctuations du cycle économique, mais aussi, à plus long terme, est influencé par les politiques publiques en matière d'enseignement supérieur et de garantie de ressources, ainsi que par les mesures qui facilitent l'emploi des femmes et des catégories défavorisées.
En 2013, le taux d’emploi de l'ensemble des costarmoricains était relativement faible (46,6%) en comparaison de la moyenne régionale (49,3%) et nationale (50,3%). Concernant le taux d'emploi de la seule population active de 15 à 64 ans en âge de travailler (64,1%), il est comparable à la moyenne bretonne (64,4%) et nationale (63,7%).

Si le taux d’emploi a progressé entre 1999 et 2008, la tendance s’est inversée au cours de la période 2008-2013 : -1,3 pts en Côtes d’Armor, -1,1 pts en Bretagne et -0,8 pt pour la France métropolitaine. Pour les personnes âgées de 15 à 64 ans, la baisse a été très légèrement moindre en Côtes d’Armor (-0,3 pt) qu’en Bretagne (-0,4 pt). Dans cette tranche d’âge, la population totale costarmoricaine est restée stable depuis 2008 alors que le nombre d’actifs total a augmenté en raison d’une forte croissance des chômeurs, le nombre d’actifs occupés diminuant.

Les taux d'emploi des actifs occupésVisualisez la carte d'évolution du taux d'emploi des actifs occupés de 15 ans ou plus entre 2008 et 2013 (pointer la souris sur la carte ci-dessus).

Au sein de l’espace départemental, les taux d’emploi divergent fortement selon les territoires. Les plus faibles taux (< à 50% dans 182 communes) sont préférentiellement situés en bordure littorale ainsi que dans les portions sud et ouest du département. Les taux les plus élevés sont à l'inverse observés dans les communes constitutives des périphéries des agglomérations.

Les évolutions constatées entre 2008 et 2013 sont inégales selon les territoires. 210 communes (contre seulement 44 entre 1999 et 2008), principalement localisées dans les pôles urbains et leurs périphéries ainsi que sur le littoral, ont enregistré une détérioration plus ou moins nette de leur taux d'emploi. Une majorité des 146 communes qui, à l'inverse, ont bénéficé d'une amélioration de leur taux d'emploi, sont situées dans la portion est du département.

Comparaison intercommunale entre 2008 et 2013

EPCI Actifs occupés au lieu de résidence en 2013 Evolution depuis 2008 Taux d'emploi 2013
Saint-Brieuc Armor Agglomération 59 401 - 1,5 % 47,9 %
Lannion-Trégor Communauté 35 592 - 3,2 % 42,4 %
Dinan Agglomération 37 080 + 2,9 % 47,7 %
Guingamp-Paimpol Armor-Argoat Agglomération 26 648 - 2,2 % 42,9 %
Lamballe Terre & Mer 27 222 + 3,9 % 50,7 %
Loudéac Communauté - Bretagne Centre 20 622 - 0,7 % 48,6 %
Leff Armor Communauté 12 434 + 4,0 % 50,4 %
Kreiz-Breizh 6 899 - 3,2 % 42,6 %

Source : Insee RP 2008-2013

Carte des actifs occupés par EPCI en 2013
Entre 2008 et 2013, aux exceptions notables de Dinan Agglomération et de Lamballe Terre et Mer, situées à l'est du département, ainsi que de Leff Armor Communauté, caractérisées par une progression sensible du nombre de leurs actifs ayant un emploi, tous les autres territoires ont subi des perdent d'actifs particulièrement fortes à l’ouest du territoire départemental (Lannion-Trégor Communauté et Kreiz Breizh).

Evolution des actifs occupés (indice base 100 en 1968)


Source : Insee RP 1968-2013

Sur une longue période (1968-2013), les évolutions selon les territoires sont encore plus tranchées. Ainsi, si Saint-Brieuc Armor Agglomération a bénéficié durant ces 45 années d'une progression constante de ses actifs occupés (+39%), à l'exception notable de la dernière période (2008-2013), sur les autres territoires, l’évolution du nombre d’actifs ayant un emploi a été plus irrégulière. Leff Armor Communauté, Lamballe Terre et Mer, Dinan Agglomération et, dans une moindre mesure, Lannion-Trégor Communauté se caractérisent par une évolution relativement comparable caractérisée également par un gain d’emplois sur l’ensemble de la période.

A l'inverse, concernant Guingamp-Paimpol Armor-Argoat Agglomération, Loudéac Communauté - Bretagne Centre ainsi que la Communauté de communes du Kreiz Breizh, le nombre d’actifs occupés a diminué au cours de cette période, les pertes les plus significatives concernant cette dernière (-39%).

Les taux d'emploi des Communautés en 2013

Les taux d'emploi par EPCI en 2013

Seuls 2 territoires affichent un taux d’emploi supérieur à 50% : Lamballe Terre et Mer et Leff Armor Communauté.

Dans les trois Communautés, situées à l’ouest du département, le taux d'emploi est faible (< à 43%) et très nettement inférieur à la moyenne départementale.

Sur la période 2008-2013, le taux d’emploi à diminué dans tous les EPCI. Comparativement aux autres territoires costarmoricains, Lamballe Terre et Mer et Leff Armor Communauté enregistrent les plus forts taux de progression de leur population totale, actifs et actifs occupés de 15 ans ou plus, devant Dinan Agglomération. La baisse de leur taux d’emploi s'avère au final plus faible qu'en moyenne départementale et régionale.

A l’inverse, le Kreiz Breizh cumule des pertes de population totale, d’actifs et d’actifs occupés. Pour Lannion-Trégor Communauté et Guingamp-Paimpol Armor-Argoat Agglomération, le gain de population est plus faible que les pertes d’actifs occupés. Pour Saint-Brieuc Armor Agglomération et Loudéac Communauté - Bretagne Centre, le nombre total d’actifs augmente ainsi que la population alors que leurs actifs ayant un emploi diminuent.

Carte des EPCI 2017 : Cliquez pour visualiser la fiche du territoire

 

Lettres d'information | Contacts | A propos | Aide

Logo CAD